08 août 2006

Changement d'adresse!

Les plateaux changent d'adresse! Mettez vos signets à jour. Nouvelle adresse: http://lesplateaux.net. Nouveau fil atom: http://lesplateaux.net/atom.xml. Nouveau fil RSS: http://lesplateaux.net/rss.xml.

01 août 2006

Le jeu de Dames bientôt résolu?


L'origine du jeu de Dames reste bien mal connu, les historiens ayant préféré s'attarder à son populaire grand frère, le jeu d'Échecs. Il reste que des études sérieuses prétendent que le jeu de Dames lui est antérieur et daterait au moins de 2 siècles avant J-C. Il est même possible que ce jeu ait été connu des anciens grecs ou des anciens égyptiens.

Chose certaine, si on ne sait trop où et comment le jeu de Dames a été inventé, il y a de bonnes chances pour que nous vivions à l'époque où il aura livré son dernier secret. En effet, le jeu de Dames fait partie de la famille des jeux à deux joueurs à information complète; une famille qui compte aussi les Échecs, le Go, le Jeu du Moulin et le Mancala entre autres. Tous ces jeux ont ceci de particulier qu'il existe une façon de jouer de manière optimale. C'est-à-dire qu'ils se classent nécessairement dans une de ces trois catégories:

  • Le joueur qui commence, s'il ne commet aucune erreur, trouvera toujours une façon pour remporter la partie;
  • Peu importe le coup joué par le premier joueur, le second joueur, s'il ne commet aucune erreur, pourra toujours remporter la partie;
  • Si aucun des deux joueurs de commet une erreur, la partie sera nulle.
Il est possible de construire une preuve mathématiques, généralement en s'aidant d'un ordinateur, permettant de classer un jeu dans une de ces catégories. On dira alors du jeu qu'il est résolu.

Si ça a été fait depuis longtemps pour les jeux simples, comme le Jeu du Moulin, le Mancala ou le récent Babylone de Bruno Faidutti (la discussion est ici, le joueur idéal est ici), les poids lourds comme les Échecs ou le Go sont encore très loin d'être résolus. On doute d'ailleurs que ce dernier le soit un jour compte tenu du grand nombre de parties possibles, qui dépasse largement le nombre d'atomes dans l'univers!

Le jeu de Dames occupe quant-à-lui un terrain intermédiaire. Son plateau de 8x8 cases (pour les dames anglaises) permet un grand nombre de positions, mais les pièces toutes identiques et les captures obligées réduisent de façon importante les possibilités. C'est d'ailleurs grâce à ces caractéristiques que Chinook, une intelligence artificielle mise-au-point à l'université de l'Alberta à Edmonton, a réussit en 1994 à décrocher le titre de champion du monde du jeu de Dames.

Aujourd'hui, Chinook s'occupe à résoudre le jeu de Dames. Il y arrive d'ailleurs très bien! En janvier 1995, il était parvenu à faire un pas important en prouvant que les trois coups de l'ouverture White Doctor menait à une nulle si les deux joueurs ne faisient aucune erreur. Depuis, Chinook a résolu 5 nouvelles ouvertures de trois coups... Dont trois en juillet de cette année! Toutes ces ouvertures menent à des parties nulles.

Cette accélération de la vitesse à laquelle l'intelligence artificielle parvient à résoudre des ouvertures nous permettent de croire qu'il ne reste que peu de temps avant qu'on ne soit fixé sur la véritable nature du jeu de Dames. D'ici là les paris sont ouverts...

31 juillet 2006

Palmarès des jeux pour deux des Dragons Nocturnes


Après nous avoir proposé le palmarès 2005 des meilleurs jeux selons les membres du forum des Dragons Noctures, Pierre est revenu à la charge en nous proposant les dix meilleurs jeux à deux des membres de ce forum. Ceux-ci ont été dévoilés sur ce blogue à raison d'un par jour à la fin du mois de juillet. Voici ce que ça a donné:

  1. Mémoire 44
  2. Échecs
  3. Les Colons de Catane, le jeu de cartes
  4. Babel
  5. Les citées Perdues
  6. Kahuna
  7. Backgammon
  8. Schotten Totten
  9. Le seigneur des anneaux: La confrontation
  10. Dvonn
Pour plus de détails, lisez l'article de Pierre qui présente le bilan et de sympathiques statistiques sur ce palmarès.

[ Tous les palmarès ]

30 juillet 2006

Palmarès des jeux pour deux des Dragons Nocturnes -- Position no 1

1. Mémoire 44

Auteur : Richard Borg
Éditeur : Days of Wonder
Année de parution : 2004

Durée : 30 min.
Catégorie : Conquête
Pointage obtenu pour le palmarès : 468
Fréquence retrouvée dans les listes : 18
Fréquence retrouvée en 1ère place : 2


Pourquoi?

Il n'a ni le profondeur des Échecs, ni la richesse des Colons de Catane : le jeu de cartes. Or, Mémoire 44 a non seulement réussi l'exploit de supplanter ces derniers dans le classement de ce palmarès, mais il l'a fait en étant également le plus jeune des dix jeux en liste, de même que le plus dispendieux! Qu'est-ce qui explique donc la popularité du fameux jeu de Richard Borg? On pourrait émettre bien des hypothèses : un thème connu de tous et très bien rendu par le jeu, des règles très simples dominées par le hasard et offrant pourtant des expériences tactiques satisfaisantes, un matériel de qualité évoquant la nostalgie des petits soldats avec lesquels certains joueurs moins jeunes seront familiers, une quantité considérable de scénarios et d'extensions pouvant renouveler les parties, des séances de durée étonnamment courtes pour un jeu d'un genre qui nous a habitué à des plus grands investissements de temps, un éditeur très notoire et extrêmement efficace dans son marketing. Mais l'hypothèse la plus logique qui pourra justifier que Mémoire 44 décroche la première place de ce classement va de soi quand on considère le point suivant : il s'agit là du seul jeu pour deux qui se soit taillé une place antérieurement dans le palmarès, beaucoup plus étendu celui-là, des trentes jeux favoris de la communauté des Dragons Nocturnes.


Le saviez-vous?
Grâce à son thème de même qu'à son système de règles très flexible et adaptable à plein de scénarios, Mémoire 44 a eu tôt fait de faire naître des groupes de fanatiques pour qui les extensions ne suffisent pas à renouveler leurs expériences ludiques. Vous pourrez ainsi trouver un peu partout sur le Net des sites qui se consacrent au jeu de Borg, lesquels présentent tous respectivement leur panoplie de nouveaux scénarios à télécharger pour être testés. Parmi eux, on en retrouve même un qui a recours à des zombies! Voici quelques références :


Scénario Operation Archery

Scénario Merville Battery

Scénarios du site de Yangtze

Un site pour embellir le jeu!

Un site de fan (avec le scénario des zombies)

Éditeur de scénarios

[ Table des matières, Suivant ]

29 juillet 2006

Palmarès des jeux pour deux des Dragons Nocturnes -- Position no 2


2. Échecs
Auteur : ???
Éditeur : Domaine public
Année de parution : 1475 pour la version moderne, autour de 600 pour la plus ancienne version.

Durée : 45 min. - 60 min.
Catégorie : Conquête
Pointage obtenu pour le palmarès : 383
Fréquence retrouvée dans les listes : 15
Fréquence retrouvée en 1ère place : 2


Pourquoi?

Bon. Par où commencer!

Non... sérieusement! Doit-on vraiment vous expliquer pourquoi?!!?

Des dizaines de films, des centaines de livres, des milliers d'édtions et des millions d'adeptes. Du haut de ses vénérables 1400 ans, même la peinture et la musique ont rendu hommage aux Échecs. Que dire de plus, sinon qu'il est définitivement le jeu le plus mondialement connu et le plus sérieusement pratiqué, tout âge et toute catégorie confondus. En fait, on ne devrait même pas se demander pourquoi il figure en deuxième position de ce palmarès; on devrait se demander pourquoi il ne figure pas en première!


Le saviez-vous?

Même si les Échecs est le roi des jeux de société, il n'échappe pas, comme tous les jeux, à la culture d'où il est issu. Ainsi peut-on expliquer pourquoi la version du jeu telle que nous la connaisson aujourd'hui date de 1475. La fin de Moyen âge est témoin d'un changement dans les moeurs de la noblesse occidentale. La femme noble est exaltée en tant que «dame». Sous l'influence toute puissante de la religion catholique, elle est associée à la mère du Christ et à une procréatrice, ce qui lui confère de la puissance et une grande importance. C'est sous cette vénération du féminin que les Échecs, divertissement très en vogue chez la noblesse médiévale, passera d'un jeu où le roi était la pièce la plus importante en un jeu où la dame sera aussi prisée sinon plus que ce dernier! Elle n'allait dorénavant plus être limitée à n'avancer que d'une seule case dans toutes les directions (comme le roi) mais allait plutôt devenir la pièce la plus puissante du jeu en incarnant le résultat d'une fusion entre le Fou et la Tour. Ces ajustements verront d'ailleurs le jeu d'Échecs prendre le nom de Jeu de la dame enragée durant les prermiers temps où ils seront appliqués!

[ Table des matières, Précédent, Suivant ]

28 juillet 2006

Palmarès des jeux pour deux des Dragons Nocturnes -- Position no 3


3. Les Colons de Catane : le jeu de cartes

Auteur : Klaus Teuber
Éditeur : Kosmos
Année de parution : 1996

Durée : 60 min.
Catégorie : Développement
Pointage obtenu pour le palmarès : 318
Fréquence retrouvée dans les listes : 12
Fréquence retrouvée en 1ère place : 3


Pourquoi?

Depuis dix ans, le vieil adage romain est paraphrasé dans le monde ludique : «Tous les jeux mènent à Catane» vous diront ces ludophiles qui ne jurent que par le modèle européen. Ce qui est vrai pour les jeux à trois joueurs et plus l'est aussi devenu pour les jeux exclusivement pour deux! Tant et si bien en fait que certains vont même préférer Les Colons de Catane : le jeu de cartes à la version originale, laquelle est pourtant beaucoup plus interactive et dynamique. Mais Klaus Teuber devait avoir à l'esprit les couples comme clientèle cible lorsqu'il a conçu cette première des innombrables variations de son chef d'oeuvre. Le jeu est en effet très paisible et les parties nous entraînent dans une constante évolution... quelques moments d'interaction surviennent parfois pour agrémenter le tout d'un peu de piquant... et les six extensions, qui viennent enrichir un jeu déjà très élaboré, permettent d'explorer de nouvelles avenues en accentuant certains aspects de l'expérience vécue... Ne sont-ce pas là les caractéristiques d'une vie maritale accomplie?!!? On ne s'étonnera donc pas de l'immense popularité que récolte ce jeu de développement, une catégorie où il est d'ailleurs plutôt rare de voir des jeux pour deux.


Le saviez-vous?

De toute la quinzaine de variations sur son succès planétaire que Klaus Teuber a conçues, l'auteur s'est déjà prononcé sur ses deux favorites. L'une est Candamir, pour la simple raison que c'est la façon qu'il a pris pour remercier Rebecca Dable, l'auteure du roman sur l'univers de Catane. Les Colons de Catane : le jeu de cartes serait l'autre variation favorite de Teuber. L'auteur affirme la trouver plus profonde, plus riche et plus stratégique que le jeu original. Semblerait-il même qu'il trouve cette version tellement excitante qu'il sent sa pression artérielle monter losrqu'il y joue avec d'autres joueurs sur Internet!!

[ Table des matières, Précédent, Suivant ]

27 juillet 2006

Palmarès des jeux pour deux des Dragons Nocturnes -- Position no 4


4. Babel

Auteurs : Uwe Rosenberg & Hagen Dorgathen
Éditeur : Kosmos
Année de parution : 2000

Durée : 45 min.
Catégorie : Séries
Pointage obtenu pour le palmarès : 309
Fréquence retrouvée dans les listes : 12
Fréquence retrouvée en 1ère place : 3



Pourquoi?

Nominé au Spiel des Jahres 2001, huitième jeu au classement pour remporter le Deutscher Spielepreis de la même année, élu meilleur jeu de carte familial par le Games Magazine en 2002, Babel semble plaire à tout le monde! Et il semble plaire beaucoup d'ailleurs... manifestement plus que le très populaire Cités perdues si l'on s'en tient à ce palmarès. Et pourtant, aussi près que leurs positions respectives peuvent l'être, ces deux jeux de séries sont aux antipodes dans leurs règles. Autant Les Cités perdues nous oblige à faire le maximum avec le minimum d'options possibles en étant reclus dans notre coin, autant Babel nous laisse une totale liberté dans nos actions afin qu'on puisse optimiser nos coups pour géner l'adversaire. Et c'est sans doutes là que tout le charme du jeu s'opère. L'éventail des possibilités stratégiques est si large dans Babel que c'est essentiellement le secret de son très grand facteur de rejouabilité. Son interactivité est telle qu'il n'est pas rare non plus que les parties se terminent non pas parce qu'un joueur à atteint les points de victoire requis, mais plutôt parce que la dernière carte temple est retournée et met fin à une partie sans relâche où tous les coups sont permis!


Le saviez-vous?

Bien connu des internautes américains qui sont passionnés de jeux de société, le chroniqueur ludique Greg Alecknevicus a inventé une variante à Babel qui ajoute plus d'équilibre au jeu. Les expérimentés de Babel pourront parfois lui repprocher une trop grande tendance à accorder une importance aux cartes rouges (les Sumériens) et aux cartes vertes (les Mèdes), ces denières ayant des pouvoirs affectant directement les cartes de peuples adverses (les cartes de peuples étant la clé de la réussite dans le jeu). La variante d'Alecknevicus met plus d'emphase sur les cartes temples et réajuste ainsi la fréquence d'utilisation des autres cartes peuples affectant ces dernières. Elle va comme suit : au lieu de former deux piles de cartes temples (une de chaque côté du plateau), on en forme quatre (deux de chaque côté du plateau). À la fin de son tour, lorsque le joueur doit piger deux cartes temples et les poser sur sa pile, il peut maintenant décider d'en placer une sur chacune de ses deux piles, donnant ainsi plus de variétés et d'options quand il décidera de construire des temples aux tours suivants.

[ Table des matières, Précédent, Suivant ]

26 juillet 2006

Palmarès des jeux pour deux des Dragons Nocturnes -- Position no 5


5. Les Cités perdues

Auteur : Reiner Knizia
Éditeur : Kosmos
Année de parution : 1999


Durée : 20 min.
Catégorie : Séries
Pointage obtenu pour le palmarès : 272
Fréquence retrouvée dans les listes : 11
Fréquence retrouvée en 1ère place : 2




Pourquoi?

Le thème y fait d'abord pour beaucoup. Qui, en effet, ne tombera pas sous le charme d'un jeu qui évoque les aventures du très populaire Indiana Jones?!? Le matériel renchérit ensuite : des illusturation colorées et réalistes fort bien rendues arborent le plateau et les grosses cartes solides qu'on prend plaisir à manipuler. Le jeu lui? Très prenant! Les Cités perdues appartient à un genre où figurent les Puerto Rico, Princes de Florence et autre Take it easy! . Vous savez, ce genre de jeu qui fait qu'une fois la partie terminée, nous sommes persuadés qu'on peut faire mieux alors on recommence! Knizia a conçu ici un jeu fort simple où chaque décision, très limitée il va sans dire, crée une tension constante; où la chance joue un rôle qui nous pousse à prendre des risques ou à rester sage. Mais dans un cas comme dans l'autre, le fait d'en abuser pourrait nous faire perdre. Alors il faut trouver le juste équilibre. Et c'est ce juste équilibre à atteindre qui représente la quête de la pierre philosophale nous faisant constamment revenir aux Cités perdues!



Le saviez-vous?

Les Cités perdues, le plus populaire des jeux pour deux de Knizia, a bien failli ne jamais voir le jour... Les éditeurs à qui il a présenté le prototype le trouvaient ou bien trop petit (!) ou bien trop simple, ou bien sans intérêts car c'était un jeu pour deux (à l'époque, les jeux pour deux n'avaient pas encore la cote qu'ils ont aujourd'hui). L'auteur a bien tenté de le transformer afin d'en faire un jeu pour quatre un peu plus élaboré mais en vain. Il en est venu à la conclusion que lorsque l'on conçoit un jeu, on ne doit pas tenter d'atteindre des objectifs à tout prix, sans quoi on ne fait que restreindre notre créativité. On doit plutôt laisser le jeu se développer par lui-même et s'il ne peut se développer davantage, c'est qu'il a atteint son plein potentiel. Et quand Knizia abondonna l'espoir que son jeu serait un jour publié, l'initiative de l'éditeur Kosmos pour débuter une collection de jeux pour deux est arrivée juste à point!

[ Table des matières, Précédent, Suivant ]