Pierre Mouchon

  • Роден на 30 юли 1733 - Genève, Suisse
  • Починал на 20 август 1797 , на възраст 64 години
  • Pasteur

Бракове и деца



Бележки

Théologien et érudit genevois, fils d'un horloger, il naquit à Genève en 1733 (ou 1735). Il entra à l'académie de cette ville le 23 juin 1750 et fut consacré au ministère le 18 Aout 1758. Après avoir été régent de la sixième classe du collège de Genéve (1759-1766), il devint pasteur de l'église française de Bâle de 1776 à 1777, et passa ensuite en cette même qualité à Chancy, puis en 1778, à Genève. Le 22 avril 1791, il fut appelé au poste de principal du collège de cette ville, qu'il occupa jusqu'à sa mort, 1797. Mouchon ne se borna pas à remplir dignement ces divers emplois, il s'occupa aussi d'astronomie et de mathématiques. Ce fut lui qui rédigea la Table analytique et raisonnée des matières contenues dans l'Encyclopédie (Paris et Amsterdam, 2 vol. in-8, 1780), monument d'un profond savoir, réuni à la plus saine critique et à la classification la plus méthodique et la mieux coordonnée dans toutes ses parties. Les divers articles disséminés dans ce grand Dictionnaire, et qui se rapportent à un même sujet, toutes les idées éparses dans des articles où l'on ne penserait pas à les chercher, sont rapprochés avec autant de discernement que d'ordre et d'exactitude. Mouchon employa cinq années à ce travail, y donnant une portion de chacune de ses journées, conformément à un plan qu'il s'était tracé d'avance et qu'il a fidèlement suivi. On a dit qu'il était probablement le seul homme qui eût lu l'Encyclopédie en totalité, et celui qui en a retiré le plus de fruit. De plus, il fut payé 800 Louis pour la tache. En faisant cette revue des connaissances humaines, il étendit les siennes, il s'enrichit d'un grand nombre d'idées générales, perfectionna cet esprit philosophique qu'il possédait à un haut degré et qui, appliqué à l'étude et à la défense de la religion, servit à fortifier sa foi en même temps qu'il donna un caractère neuf et original à son éloquence.

Dans les dissensions qui agitèrent quelquefois sa patrie, Mouchon jouit de la considération de tous les partis. Il fut lié avec J-J. Rousseau, qu'il alla voir à Motiers-Travers en 1762 et qui lui donne le titre cousin dans une lettre datée du 29 octobre de la même année. Sources : Senebier, Histoire littéraire de Genève, III;
- Sordet, Dictionnaire des familles genevoises; - Bulletin de l'institut genevois, IX (liste des régents); - Journal de Genève, 1791.
URL: http://www.iro.umontreal.ca/~vaucher/Genealogy/Documents/Mouchon/Mouchon.html == Les images proviennent du Centre d'Iconographie de la BPU, Genève. - Mouchon, Pierre, "Theses theologicae de revelationum divinarum.", 1758, Geneve.

Lettres écrites par Anthoine Mouchon à son frère Pierre * Commentaire sur les débats religieux et philosophiques à Genève circa 1790, 60 pages manuscrites, Collection J. Vaucher. * Lettres d'Antoine a son frère Pierre Mouchon