14 mai 2006

Card games around the world


Récemment, je vous disais que je n'avais pas emporté de jeux à Vancouver. C'est faux, en fait, tout de suite après vous avoir dit cela j'ai été pris de culpabilité et j'ai retiré le séparateur de ma boîte de Carolus Magnus pour la remplir avec une dizaine de petits jeux que j'avais sous la main.

Parmi ceux-ci, un simple jeu de cartes et le livre Card Games Around the World, écrit par nul autre que Sid Sackson! Ce livre recense une soixantaine de jeux différents, pour tout nombre de joueurs. Beaucoup sont très simples et basés uniquement sur le hasard, mais quelques-uns semblent sortir des sentiers battus et présentent des mécanismes vraiment innovateurs. En particulier, la dernière section présente 4 jeux inédits dont deux de Sackson lui-même (Card Football et Card Stock Market). Le livre, s'il n'est pas très divertissant à lire, est néammoins très bien écrit et les règles sont limpides et concises. Les jeux sont organisés selon leur région d'origine et on remarque qu'ils ont toutes une saveur locale assez particulière. J'ai noté un certain nombre de jeux que je souhaite découvrir et je compte les essayer cet été dans le calme de notre petite maison sur la côte ouest.

Nous avons commencé ce samedi par une partie du très vieux Cribbage, un jeu inventé par Sir John Suckling, un soldat et poète (c'est possible?) vivant en angleterre au début du 17ième siècle. Ce jeu, qui se joue surtout à 2 joueurs mais dont des versions à 3 ou 4 joueurs existent aussi, a déjà acquis ses lettres de noblesses. J'ai d'ailleurs souvent vu traîner un plateau de cribbage dans un chalet ou chez la parenté, sans avoir jamais pu trouver quelqu'un pour m'en expliquer les règles. Ce qui nous a décidé, en fait, c'est la présence ici d'un plateau de cribbage au fond d'un tirroir qui n'avait pas été entièrement vidé. Ce jeu, assez simple, s'est quand même avéré surprenant! On n'est pas dans de la production moderne: c'est un peu long et ça peu devenir répétitif. On y trouve cependant une bonne petite dose de hasard couplée à des décisions difficiles à prendre, ce qui en fait un jeu étonnemment rafaîchissant. En tout cas, c'est à réessayer!

5 Commentaires:

À 5/15/2006 9:06 AM, Bryan a dit...

Apparamment, les soldats et poètes font bon ménage contre toute attente, comme en témoigne le célèbre poème "In Flanders Fields"...mais des soldats poètes qui créent des jeux, ça doit être plus rare!

 
À 5/15/2006 5:43 PM, Cyril a dit...

Stupid Flanders!

scusez, j'ai pas pu me retenir.
D'oh!!

 
À 5/16/2006 5:46 PM, guy d. a dit...

Je te l'aurais enseigné bien avant Philippe si tu m'aurais dit que tu ne connaissais pas le cribbage. C'en est un des rares que mes parents m'ont appris très tôt. Faut jouer "muggin" pour faire plus compétitif...Voler les points non-comptabilisés par son adversaire :-).

 
À 5/17/2006 9:31 AM, Christian a dit...

Le Crible!
Le jeu de cartes officiel des Lemay. On avait presque un tournoi en continu, par équipe. On avait même développé des règles pour jouer à 6 sur le même plateau! C'est à peu près le seul jeu avec des cartes classiques auquel je joue encore avec plaisir.

Pour les soldats poètes, il ne faut surtout pas oublier le célèbre Guillaume Apollinaire. Poète français d'origine italienne, il a été blessé au front pendant la Première Guerre mondiale et est retourné se battre malgré qu'il en était libéré. Il a écrit des poèmes d'amour qui sont parmi les plus beaux que je connaisse dans les tranchés, alors que sa vie était menacée.

 
À 5/17/2006 12:09 PM, Philippe a dit...

Il faut croire que je suis le seul à ne pas connaître ce jeu! :)

Étonnant qu'on n'en parle jamais au côté des autres rares jeux qui ont traversé le temps. (Il a presque 400 ans ce jeu!)

Je ne savais pas qu'on disait Crible en français! Je ne savais pas non plus qu'Apollinaire, un de mes poètes préféré, avais aussi été soldat.

Dans le fond, je ne sais pas grand chose! :)

 

Enregistrer un commentaire

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Page principale