26 juillet 2006

Palmarès des jeux pour deux des Dragons Nocturnes -- Position no 5


5. Les Cités perdues

Auteur : Reiner Knizia
Éditeur : Kosmos
Année de parution : 1999


Durée : 20 min.
Catégorie : Séries
Pointage obtenu pour le palmarès : 272
Fréquence retrouvée dans les listes : 11
Fréquence retrouvée en 1ère place : 2




Pourquoi?

Le thème y fait d'abord pour beaucoup. Qui, en effet, ne tombera pas sous le charme d'un jeu qui évoque les aventures du très populaire Indiana Jones?!? Le matériel renchérit ensuite : des illusturation colorées et réalistes fort bien rendues arborent le plateau et les grosses cartes solides qu'on prend plaisir à manipuler. Le jeu lui? Très prenant! Les Cités perdues appartient à un genre où figurent les Puerto Rico, Princes de Florence et autre Take it easy! . Vous savez, ce genre de jeu qui fait qu'une fois la partie terminée, nous sommes persuadés qu'on peut faire mieux alors on recommence! Knizia a conçu ici un jeu fort simple où chaque décision, très limitée il va sans dire, crée une tension constante; où la chance joue un rôle qui nous pousse à prendre des risques ou à rester sage. Mais dans un cas comme dans l'autre, le fait d'en abuser pourrait nous faire perdre. Alors il faut trouver le juste équilibre. Et c'est ce juste équilibre à atteindre qui représente la quête de la pierre philosophale nous faisant constamment revenir aux Cités perdues!



Le saviez-vous?

Les Cités perdues, le plus populaire des jeux pour deux de Knizia, a bien failli ne jamais voir le jour... Les éditeurs à qui il a présenté le prototype le trouvaient ou bien trop petit (!) ou bien trop simple, ou bien sans intérêts car c'était un jeu pour deux (à l'époque, les jeux pour deux n'avaient pas encore la cote qu'ils ont aujourd'hui). L'auteur a bien tenté de le transformer afin d'en faire un jeu pour quatre un peu plus élaboré mais en vain. Il en est venu à la conclusion que lorsque l'on conçoit un jeu, on ne doit pas tenter d'atteindre des objectifs à tout prix, sans quoi on ne fait que restreindre notre créativité. On doit plutôt laisser le jeu se développer par lui-même et s'il ne peut se développer davantage, c'est qu'il a atteint son plein potentiel. Et quand Knizia abondonna l'espoir que son jeu serait un jour publié, l'initiative de l'éditeur Kosmos pour débuter une collection de jeux pour deux est arrivée juste à point!

[ Table des matières, Précédent, Suivant ]

4 Commentaires:

À 7/27/2006 5:09 AM, Tonino a dit...

Il n'est pas question, dans mon propos, de discuter du goût des gens mais il me semble que "les cités perdues" ne doit sa place dans le top 5 qu'à sa large diffusion.

 
À 7/27/2006 3:45 PM, Philippe a dit...

À mon avis, Les Cités Perdues est un excellent jeu de prise de risque qui mérite amplement sa place dans ce palmarès. On le critique souvent comme trop hasardeux mais je vous invite à lire
cet article de Chris Farrell si vous voulez avoir un aperçu de la profondeur réelle du jeu.

 
À 7/28/2006 7:55 AM, Tonino a dit...

Je veux bien te suire Philippe mais alors pourquoi Schotten Totten n'est "que" 8ème ???

 
À 7/28/2006 3:36 PM, Philippe a dit...

Qu'est-ce qui fait que les gens préfèrent un jeu plutôt qu'un autre? Question complexe! Je suis de ceux qui préfèrent Les Cités Perdues à Schotten Totten. Le thème, la durée des parties, l'ambiance que ce jeu génère... Je ne sais trop précisément pourquoi.

D'ailleurs, je comprend qu'on a tendance à comparer ces deux jeux, mais à mon avis ils restent bien différents. Les Cités Perdues est un jeu très rapide et on en fait généralement plusieurs parties à la file. La chance finit par s'équilibrer et favorise le généralement une bonne compréhension du jeu. C'est aussi un jeu léger: il y a beaucoup de coups faciles à jouer parsemés de quelques rares coups difficiles qui exigent de la réflexion.

Pour Schotten Totten, les parties sont plus longues et il faut réfléchir pratiquement à chaque coup. C'est quelquechose que j'aime faire dans certains jeux, mais ici, je ne sais trop, on dirait que l'équilibre magique entre "part de chance" et "réflexion exigée" n'est pas aussi bon qu'aux Cités Perdues.

 

Enregistrer un commentaire

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Page principale