Jonas Berthoud

Sosa: 1

Ouers

Voorouers

Jean Jacques Henri Berthoud 1736-1810   Marie Esabeau Yersin 1737-1789
|   |



|
Jonas Berthoud 1769-1853

  Broers en susters



Notas

En 1785, son père l'envoie à Paris pour ouvrir, sous la raison sociale "Berthoud père & fils", un comptoir de ventes
des produits horlogers et textiles, confectionnés à Fleurier par sa famille. On est à la période de la Révolution
française, la noblesse, les commerçants et bourgeois de la ville connaissant son origine, lui confient argent et bijoux
qu'il ramène en Suisse, dissimulés dans ses sacs de marchandises. Ensuite, il ouvre une banque à Neuchâtel et s'associe
quelques années plus tard avec un dénommé Courvoisier. Après la Ràvolution, il transforme son commerce en banque, une
institution qui existe toujours à Paris, Avenue de léna, sous le nom "Banque Odier Bungener Courvoisier". Partisan du
libéralisme, de la démocratie et de la République, il milite dès 1816, en tant que député aux Audiences générales, en
faveur de l'introduction de ces idéaux en terre neuchâteloise. Lors de la première insurrection des patriotes contre le
régime aristocratico-prussien, il est nommé contre son gré président du gouvernement provisoire. Il meurt à Fleurier en
1853.

REF: http://fleurier.ne.ch/general.asp/3-0-47-1-1000-7-0/