Jean Jaques Bovet

"Sosa": 1

Rodiče

Manželství a děti

Předkové

    David Vaucher 1633   Mrs David Vaucher 1637
  |   |
 


  |
Claude Bovet †1719   Jeanne Vaucher 1658
|   |



|
Jean Jaques Bovet 1689-1757

  Sourozenci



Poznámky

Comme les Du PASQUIER, les VAUCHER, les JEQUIER, et certaines branches des BERTHOUD, les BOVET sont originaires de Fleurier, village du Val-de-Travers véritablement prédestiné à doter le pays d'hommes diligents et industrieux. La maison familiale, construite au XVII ème siècle par Claude BOVET-VAUCHER, architècte ou plutôt maçon, se trouvait à côté de l'hôtel de la Couronne.
REF: "http://www.bovet.org"

Un acte de 1719 établit le partage de la succession de son père entre lui-même et son frère Etienne. Par ledit acte, Jean-Jacques retient la maison paternelle et assure à son frère, célibataire, "sa place au feu et le droit de tremper sa soupe chez lui moyennant huit batz par mois". Cette maison, "un grand bâtiment au toit descendant presqu´à terre", jouxte l´hôtel de la Couronne à Fleurier.
Ref: "http://www.lexhist.ch/externe/protect/textes/f/F24954.html"

Famille neuchâteloise originaire de Fleurier, divisée en de nombreuses branches. Jean-Jacques (1728-1793), à l'origine de la branche de Boudry, est le premier à quitter Fleurier. Il achète la fabrique d'indiennes de Boudry en 1782. Ses descendants acquièrent le hameau de Grandchamp (comm. Boudry) en 1840 où ils continuent l'industrie des indiennes jusqu'en 1855. Ils se consacrent ensuite à des activités caritatives et pédagogiques dans leurs établissements de Grandchamp (hôpital, orphelinat, école. La famille a donné en outre de nombreux pasteurs, dont Arnold. La branche d'Edouard et de ses frères s'est illustrée dès 1820 dans l'horlogerie avec la montre "chinoise". Les BOVET remettront l'établissage (fabrication) en 1864 puis la raison commerciale en 1901.



Zdroje:
- křest, manželství, pohřeb: AEN (M. Kreis)